3.238.96.184         CPU usage
0..........50..........100

G a b y ' s   B l o g

 01.02.2006   

Da Vinci Code

01 Février 2006

Da Vinci Code : Ce roman fait beaucoup couler d'encre, et surtout beaucoup de commerce autour, les marchands du temple (sans être intégriste) : livre, livres sur le livre, DVD, film en tournage... Un simple mélange d'ésotérique, de peinture, de tourisme et le tour est joué ! Fiction réaliste bientôt au cinema (mai 2006), avec de nombreux éléments avérés et d'autres totalement faux (pour l'église Saint-Sulpice, par exemple, les lettres S et P sont celles des saints patrons de cette église (Sulpice et Pierre)...

Da Vinci Code
Dan Brown
Editions Pocket
ISBN 2-266-14434-0
2003 par Dawn Brown
2004 pour la traduction française (Jean-Claude Lattès)

Résumé :
«Enfermé dans la Grande Galerie du Louvre, Jacques Saunière n'a plus que quelques instants à vivre. Blessé mortellement, le conservateur en chef va emporteer son secret avec lui.
Il lui reste cependant un mince espoir de ne pas briser cette chaîne ininterrompue depuis des siècles. Mais il va lui falloir agir vite.
Une seule personne au monde peut prendre la relève, décrypter le code et être traquée à son tour... «
» (...) un livre envoutant, idéal pour les passionnés d'histoire, les mateurs de conspiration, les mordus du mystère, pour tous ceux qui aiment les grands récits que l'on ne parvient pas à lacher. J'ai adoré ce roman. « Harlan Coben

La couverture avec La Joconde (Mona Lisa, dans toutes les autres langues que le français) pour un véritable roman de gare comme on en voit de temps en temps : thriller touristique qui fait traverser la ville la plus touristique du monde, Paris ! Rien de bien nouveau dans ces pages remplies de conspirations millénaires à la sauce religieuse (avec la citation notable du Prieuré de Sion et de l'Opus Dei), des interprétations surfaites, un pélerinage tordu sur les traces de Marie-Madeleine (et de Jésus par la même occasion).
Un véritable scénario de film policier (clin d'oeil à Audrey Tautou et Jean Reno), mais sans plus ! Un peu d'action matiné de réflexion (plus de l'intuition que de la réflexion d'ailleurs), on verra bien ce que cela donnera, mais le livre suffit largement à mon avis ! Surtout pour passer du temps dans les transports en commun, un roman de gare en somme, lu en à peine plus d'une heure (soit même pas un aller retour pour la plupart des personnes travaillant en région parisienne)...


Quelques critiques

Pourquoi cette étrange mise en scène ?

«Le conservateur du Louvre est retrouvé assassiné au beau milieu de son musée dans une position singulière. Entièrement nu, bras et jambes écartés et entourés de pictogrammes étranges, le cadavre évoque L'Homme de Vitruve, le célèbre dessin de Léonard de Vinci. L'enquête révèle rapidement que cette mise en scène n'est pas le fait de l'assassin mais qu'elle a été voulue dans un dernier sursaut par la victime elle-même, qui cherche par ce moyen à transmettre un message. «


«Il existe des livres que l'on achète dans la librairie d'une gare. Cet achat n'étant motivé que par une exigence : que ce livre soit assez léger et captivant pour nous distraire pendant les longues heures confinées dans le wagon. Le 'Da Vinci Code' répond avec brio à toutes ces attentes. On se laisse prendre, malgré notre vigilance, aux rouages bien huilés d'une intrigue policière ficelée d'un amoncellement de fausses pistes. Rien d'étonnant que le cinéma s'intéresse de près à ce roman, qui a déjà gagné ses galons de best-seller. On ne trouvera en effet rien à redire au scénario captivant en tout point. Mais, en donnant la priorité à l'ambiance et au visuel choc, ce roman pèche par la qualité de ses dialogues, souvent empruntés et un peu gauches. Difficile de rendre crédibles les longues digressions, nécessairement explicatives, sur les mythologies païennes et autres croyances qui occupent nos héros, au milieu d'une intrigue policière qui se resserre sans cesse, et où le temps est compté. De même, les personnages sont (trop) brièvement esquissés et perdent quelque peu en profondeur. Gardons-nous toutefois d'une trop grande sévérité. S'il utilise sans originalité réelle les filons du bon polar, Dan Brown avance une théorie spirituelle, auréolée de grands noms du monde artistique, qui transporte le lecteur à travers des siècles de secrets bien gardés au sein de sociétés secrètes, et le conduit successivement dans les différents berceaux de la culture occidentale. On ressort de cette lecture avec une grande soif de connaissance. Une visite au Louvre s'impose et l'on rêve déjà d'un week-end improvisé à Rome ou à Londres sur les traces du Saint-Graal. Bref, le 'Da Vinci Code', fait voyager... mais après tout n'est-ce pas le propre du roman de gare ? Floriane Pouzol.»



Da Vinci Code : le livre phénomène

» Dans un roman qui est devenu un énorme succès éditorial, l'Américain Dan Brown raconte que Jésus était l'époux de Marie-Madeleine et l'ancêtre des Mérovingiens. Crimes et complots, jeux et énigmes jalonnent l'intrigue. Le sourire de la Joconde, les larmes de Marie-Madeleine et la quête du Saint-Graal sont trois ingrédients dont le mélange peut donner un cocktail inattendu : c'est Da Vinci Code, le roman de Dan Brown qui, depuis sa parution aux Etats-Unis, en mars 2003, est devenu un phénomène éditorial. Dès sa sortie, le livre s'est retrouvé en première position sur la liste des meilleures ventes du New York Times, du Wall Street Journal, de Publishers Weekly et du San Francisco Chronicle. «

Forums du Monde
Article de Odon Vallet

«La polémique Da Vinci Code
Sacrilège, blasphématoire, mensonger... A force de mettre en doute les dogmes de l'Eglise, Da Vinci Code a provoqué une polémique aussi vive que celle provoqué lors de la sortie de «La Passion du Christ» au cinéma. (Octobre 2004)

Les ventes de Da Vinci Code continuent de narguer les traditionnels héros de la rentrée littéraire tels que Amélie Nothomb ou Christine Angot, la polémique née dès la sortie du livre ne désemplit pas non plus.

L'Eglise conspiratrice ?
Rien d'étonnant pourtant quand on sait que le livre raconte comment Jésus aurait eu une relation avec Marie-Madeleine, et que leur descendance aurait pu constituer la dynastie des Mérovingiens. Ce secret aurait été ensuite transmis de générations en générations par la société cachée du Prieuré de Sion, dont aurait fait partie Leonard de Vinci. Sans trop vous révéler des rebondissements de l'intrigue, l'artiste aurait disséminé des indices dans ses toiles démontrant de l'existence de cette société secrète. Et pour ne rien faciliter, l'auteur Dan Brown affirme avoir «vérifié» ses sources, sans toutefois en affirmer la véracité totale. Il n'en fallait pas plus pour lancer la polémique.

Pour l'Eglise, qui se voit accusée d'avoir conservé le secret et d'avoir menti à ses ouailles pendant plus de deux mille ans, Dan Brown sort de son contexte des textes apocryphes afin de les adapter à sa sauce. Il remet en cause le célibat de Jésus, un fait qui n'a jamais manqué de provoquer le débat au sein même des différents courants de pensées catholiques, et reprend grâce à de très bonnes techniques narratives le poncif du "complot vaticanesque", qui n'a jamais manqué d'abreuver l'imagination des auteurs et cinéastes du monde entier.

«Des allégations fantaisistes»
Le résultat ne s'est pas fait attendre. Le livre est par exemple interdit au Liban, l'Eglise en ayant bloqué la vente. En France, énervé par les écrits dans le roman selon lesquelles Saint Sulpice recueillerait de nombreux symboles faisant état de l'existence du Prieuré de Sion, le curé de l'église parisienne a fait mettre une pancarte indiquant que rien de tout ceci n'est vrai, «contrairement aux allégations fantaisistes contenues dans un récent roman à succès». Et toc.

La SNCF a également apporté sa pierre aux attaques contre le livre, en intentant un procès à son auteur qui "avait laissé entendre que le Paris-Lille partait de Saint Lazare". Difficile en effet de croire que tous les faits révélés par Dan Brown ont été vérifiés quand on sait que son livre regorge d'erreurs historiques et théologiennes, mais également des erreurs toutes bêtes comme lorsque les héros cherchent un expert rue Haxo, sans jamais mettre les pieds dans le vingtième arrondissement.

Pourtant, la polémique n'est pas prête de s'essoufler. Les amateurs du livre continuent de par le monde à décrypter chaque centimètre carré des toiles de Léonard de Vinci, dans l'espoir d'y découvrir d'autres symboles. Le film issu du livre, prévu pour sortir [initialement] en 2005, devrait ajouter un peu plus d'huile sur le feu.»



En somme rien de bien flagrant pour un roman de gare devenu best-seller et bientôt film...



@+
Gaby


Publié dans la catégorie : Livres


(Publicité)


Connection

Last Update : 30.12.2015

External Links
Gaby's Home
Gaby's Blog
Gaby's Mail

Blog Links
Police
Cossaw
SunFox
Richard
Gilda
MelODye
Esther
Kozlika

Internal Links
Gaby's Blog
Réseau divin
Perso
Actualités
Livres
Commerce sur Internet
Emploi
Sorcier Glouton
Biologie
Cyberdelia

Join Webmaster
Zone Privée

Visitor No : <unknown>
For spam