3.238.96.184         CPU usage
0..........50..........100

G a b y ' s   B l o g

 25.12.2004   

Les enfants de Darwin

25 décembre 2004

Après l'échelle de Darwin, voici la suite (publié en france en 2003), sur lequel j'ai pris des notes.
Tous droits réservés à l'auteur et à l'éditeur
LES ENFANTS DE DARWIN
Greg Bear
Collection Ailleurs&Demain (Robert Laffont)
[DARWIN'S cHILDREN 2003, traduit en 2003]
ISBN 2-221-09936-2 [orig 345-44835-9]

Résumé :
«Onze ans après les événements relatés dans L'Echelle de Darwin, que sonr devenus les enfants de SHEVA, ces mutants dont l'espèce remplacera peut-être l'homo sapiens sapiens ?
Et d'abord Stella, la fille de Kaye, la généticienne qui la première a compris ce saut brutal de l'évolution, et de Mitch, le paléontologue qui a découvert les vestiges du passage comparable à celui qui va du néandertalien à l'homme moderne ?
Provisoirement moderne.
Les semblables de Stella sont redoutés parce que différents et parce qu'on les soupconne d'abriter de redoutables virus. Pourchassés, regroupés dans des "écoles" qui sont en fait des camps, ils sont menacés d'extermination par les plus violents des extrémistes. L'Amérique, parce qu'elle a peur, semble devenue folle. La plupart de ses politiciens, à leur habitude, suivent l'opinion et parfois tentent de la devancer pour protéger leurs intérêts en choisissant le pire.
Mais certains parents des Shevites, ces enfants de Darwin, n'ont pas baissé les bras, ils les cachent, les protègent jusque dans les camps. Même s'ils ne comprennent pas ces enfants qui sont les leurs et qui ne leurs ressemblent pas. ces enfants qui essaient de se créer un monde à eux. Différent. Proprement ineffable.

Un roman poignant par l'un des maîtres de la science-fiction contemporaine. «


EMAC : Emergency Action : Bureau de Gestion des Urgences
NSA : National Security Agency : Agence de Sécurité Nationale
SRO : Special Reconnaissance Office : Bureau de Reconnaissance Spéciale
NIH : National Institute of Health : Institut National de la Santé
FEMA : Federal Emergency Management Agency : Agence Fédérale de gestion des Urgences
NRA : National Rifle Association : association militant pour le droit à la détention d'armes à feu
NCID : National center for Infectious Deceases : centre national des Maladies Infectieuses

LINE : Long Interspersed Nucleotide Elements : séquences d'ADN répétées, dispersées, apparentées, réparties sur l'ensemble du génome des vertébrés.
ERV : Endogenous RetroVirus : RétroVirus Endogène

p. 39-40 : écrits de Kaye
«Le rôle de SHEVA dans la production d'une nouvelle sous-espèce n'est que l'une des fonctions accomplies par cette classe de virus aussi diverse qu'essentielle. Les ERV et les transposons - les gènes sauteurs - jouent un rôle important dans la différentiation et le développement des tissus. ce sont les émotions, les crises et les changements dans l'environnement qui les activent, une variété à la fois ou tous ensemble. Ils sont des médiateurs ou des messagers entre les cellules, transportant des gênes et des données codées dans de nombreuses parties de l'organisme, et même d'un individu à l'autre.
Virus et transposons sont également apparus après l'invention du sexe et peut-être à cause du sexe. Encore aujourd'hui, c'est le sexe qui leur fournit l'occasion de se mouvoir et de transporter de l'information. Autre hypothèse : ils ont pu émerger durant la tumultueuse élaboration génétique de notre tout premier système immunitaire, à la facon de soldats ou de policiers livrés à eux-mêmes.
Ils sont bel et bien semblables au péché originel. comment le péché peut-il faconner notre destinée ?»
[...]
«Nous savons déjà ceci : nous dépendons de l'activité des rétrovirus et des transposons lors de presque tous les stades de notre croissance. Nombre de d'entre eux sont des partenaires nécessaires.
Supposer que les virus et les éléments transposables sont avant tout des vecteurs de maladies, c'est un peu comme supposer que la fonction première des automobiles est de tuer des gens.
Les pathogènes - les organismes entraînant des maladies - sont pareils aux hormones et autres molécules signalétiques, mais leur message est le défi et le silence. Ils nous mettent à l'épreuve, agissant en cela comme des prédateurs. Ils éliminent les vieux et les faibles. Ils sculptent la vie.
Parfois ils terrassent aussi les jeunes et les individus sains. La nature est cruelle. La maladie et la mort font parties de nos réactions à ses défis. Echouer, mourir, c'est encore participer de la nature, car le succès se construit sur de nombreux échecs, et le silence est aussi un signal. «

p. 132 : Peu d'enfants SHEVA en Afrique : prévalence du SIDA ?

p. 144, 178-183 : contagion et mortalité des enfants SHEVA
Coxsackie A/B, le A est faiblement pathogène chez l'être humain normal, le B provoque des myocardites.

p. 182 : Production de virus par les parents (espèce précédente).

p. 244 : hypothèse Temin-Larson-Villareal (TLV)
Howard T. Temin ; Eric Larsson ; Luis P. Villareal
=> ERV qui neutralisent le système immunitaire de la mère (RetroVirus Endogènes).
Réaction au stress des animaux et des végétaux : remise dans boucle stable.

p. 316 : Dogme initial de la biologie : passage de l'ADN à l'ARN puis aux protéines. McClintock, Temin, Baltimore : les rétrovirus peuvent s'insérer dans l'ADN et y rester sous forma de provirus.

p. 376 : écrits de Kaye
«Les virus génomiques veulent jouer dans la cour des grands, mais ce sont de petits joueurs déchus, aux moyens limités. Ils ne sont pas à la hauteur des grandes occasions, de sorte qu'ils élaborent quantités de petites stratégies énigmatiques, et les grands les tolèrent et finissent par ne plus pouvoir se passer de leurs subtilités...
Les virus endogènes sont intrinsèquement faibles, mais ils s'appuient sur une autre forme d'apoptose, c'est-à-dire de suicide cellulaire programmé. Les ERV s'expriment à certaines moments et apportent des antigènes sur la surface cellulaire. La cellule, inspectée par les agents du système immunitaire, est alors tuée. En coordonnant l'apparition d'antigènes sur les cellules de leur choix, les virus ance. certes, ils oeuvrent avant tout pour accroître leur population et améliorer leur statut au sein du génome étendu. Ils accomplissent leur but en exercant un contrôle limité mais persistant face à l'assaut sans cesse renouvelé du puissant système immunitaire. Chez les mammifères, leur victoire est totale. Nous avons abandonné aux virus certains des aspects les plus cruciaux de notre vie, à seule fin d'accorder à nos bébés le temps de se développer dans la matrice plutôt que dans ce milieu confiné qu'est l'oeuf ; le temps nécessaire à l'élaboration d'un système nerveux plus sophistiqué. Un risque calculé. Grâce à cette dette, les gènes viraux retiennent en otage toutes nos générations futures.
Un peu comme si nous avions accepté un prêt de la Mafia... «

Un peu moins passionnant que le précédent, actualisé avec les données scientifiques intervenues en cours de route (avancée dans le séquencage du génome humain, estimation du nombre de gènes)... Je ne donne pas non plus le précis de biologie et les définitions rajoutées par rapport au lkivre précédent.

@+
Gaby


Publié dans la catégorie : Livres


(Publicité)


Connection

Last Update : 30.12.2015

External Links
Gaby's Home
Gaby's Blog
Gaby's Mail

Blog Links
Police
Cossaw
SunFox
Richard
Gilda
MelODye
Esther
Kozlika

Internal Links
Gaby's Blog
Réseau divin
Perso
Actualités
Livres
Commerce sur Internet
Emploi
Sorcier Glouton
Biologie
Cyberdelia

Join Webmaster
Zone Privée

Visitor No : <unknown>
For spam